Publié le Catégories N'go Shoes

Vous avez sûrement déjà entendu parlé de SloWeAre sur nos réseaux sociaux, une plateforme mode éco-responsable où nous sommes labellisés. Mais savez-vous qui se cache derrière ce site internet, comment et pourquoi se sont-ils lancés dans cette folle aventure ?

Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, nous, c’est Eloïse et Thomas, nous sommes les co-fondateurs de SloWeAre.

Eloïse : J’ai grandi en Bretagne et je viens d’une famille d’agriculteurs. Mon père s’est engagé dans le bio depuis 20 ans et ma mère m’a habitué très tôt à lire les étiquettes. J’ai d’ailleurs toujours été passionnée par les packagings des produits ! Si bien qu’après le bac j’ai même hésité à m’inscrire dans une école d’art.

Avant de me lancer dans l’entreprenariat, j’ai d’abord suivi une formation en alternance — DUT Techniques de commercialisation — tout en travaillant dans une boutique de prêt-à-porter. Par la suite, j’ai intégré une école de commerce à Paris. Très rapidement, je me suis engagée dans des associations étudiantes en lien avec l’économie sociale et solidaire. L’année de mon Master, j’ai décidé de réaliser une étude sur la consommation responsable dans la grande distribution, avec l’objectif d’identifier les leviers d’actions pour mieux consommer. Diplômée, j’ai travaillé dans une enseigne de distribution puis 5 ans dans un groupe leader de la presse professionnelle agricole et agro-alimentaire. J’ai ainsi pu découvrir les acteurs de cette industrie, ce fût une très belle expérience mais j’avais envie de nouveaux challenges et surtout de faire quelque chose d’utile.

Thomas : Je suis une personne curieuse de nature, j’ai toujours cherché à comprendre le monde dans lequel j’évolue. Etant d’origine alsacienne, j’ai baigné dans un univers multiculturel qui m’a poussé à aller naturellement vers les autres. Je tiens certainement un peu de ma mère journaliste pour le côté investigation, à vouloir aller au fond des choses, et de mon père (régleur) pour le côté rigoureux ;-). Ma grand-mère couturière m’a transmis l’art de se soucier de la qualité du vêtement, de ses finitions et de son porté.

Le problème quand on est un peu trop touche à tout, c’est de trouver sa voie… Diplômé d’une grande école d’ingénieurs, j’ai décroché mon premier job dans la Silicon Valley, pour un équipementier de systèmes sécurisés pour la pharmacie hospitalière. Cette mission m’a permis d’améliorer le confort et la sécurité, tant des patients que des équipes soignantes, mais aussi de découvrir plus d’une vingtaine de pays et de cultures. Toujours dans l’objectif de sauver des vies, j’ai rejoint le secteur automobile en Allemagne pour travailler au développement de systèmes de contrôle de trajectoire et de liaisons au sol. 5 ans plus tard, je rentre en France pour piloter les équipes projet dévolues aux systèmes de retenue (ceintures, airbags, voitures autonomes). Après ces belles expériences, je sens que j’avais besoin de concilier la préservation de la nature avec mes missions au service de l’humain, c’est comme cela que je me suis associé à Eloïse pour créer SloWeAre.

Présentez-nous SloWeAre

SloWeAre est le label de confiance de la mode éco-responsable destiné aux consommateurs. Notre objectif est de pouvoir accompagner chaque particulier dans sa transition vestimentaire en lui apportant de l’information et en recommandant des marques dont la démarche est véritablement engagée et éthique.

Chaque marque recommandée est d’abord auditée annuellement afin de valider la conformité de sa démarche avec notre cahier des charges. Notre référentiel les questionne sur la gouvernance de l’entreprise, sa responsabilité sociale et environnementale, la maîtrise de sa chaîne de valeurs ainsi que ses engagements éco-responsables.

Si cet audit est concluant, la marque apparaît dans la rubrique « marques labellisées » de notre site (comme c’est le cas de N’go Shoes) et rejoint notre réseau des marques SloWeAre. Elle peut ainsi se connecter à d’autres marques qui partagent les mêmes valeurs et collaborer ensemble pour échanger leurs bonnes pratiques. Il est très important pour nous que les marques du réseau partagent notre vision de l’entraide et de l’échange afin d’avancer ensemble vers une mode plus responsable.

N'go Shoes au Who's next 2019 avec les marques responsables labellisées SloWeAre

Lorsque nous avons lancé le site en février 2017, notre objectif était de proposer beaucoup d’articles pour apporter de l’information. Nous avons ainsi créé 9 rubriques thématiques pour que chacun puisse trouver de l’inspiration à travers des sujets qui l’intéressent en fonction de sa sensibilité : articles d’investigation, méthodologie, interviews, portraits de créateurs, shopping lists, etc.

Qu’est-ce que la « mode éthique » selon vous ?

C’est une question que nous pose systématiquement, et pour laquelle il est difficile de répondre de manière simple. Si l’on devait la résumer en un mot, ce serait la cohérence.

« En effet, dans notre vision c’est une mode qui se doit de respecter l’humain et la planète, c’est une mode qui relève surtout du bon sens, qui préserve les savoir-faire et la culture. Ce n’est pas un courant nouveau, elle a toujours existée, mais la fast fashion nous l’a fait oublier. »

Pourquoi avez-vous eu envie de vous investir pour une mode durable ?

Rien ne nous prédestinait à travailler dans la mode !

Eloïse : Je suis passionnée par les vêtements et j’ai toujours aimé bien m’habiller. Bien s’habiller, c’est suivre son intuition, créer son style, avoir de l’allure loin des tendances de mode. Je pense qu’on peut avoir du style sans être une fashion victim en privilégiant des vêtements bien coupés, réalisés dans de belles matières.

«  Pour moi, tout a débuté lorsque j’ai fait un grand tri dans mon dressing et à me renseigner sur l’industrie textile. Suite à mes recherches, j’ai identifié une très grosse problématique environnementale et sociale dans le secteur de la mode, l’une des industries les plus polluantes au monde et à l’origine de fortes inégalités sociales. »

Il y a plusieurs années, je partageais déjà mes idées sur un blog (Ecofashion Paris), et j’ai commencé à organiser les premiers Ecofashion Tours, des balades dans Paris pour faire découvrir des boutiques et des ateliers de créateurs. C’est à ce moment-là que je me suis rendue compte que le grand public avait véritablement besoin d’informations pour savoir comment bien s’habiller, repérer les marques éthiques et les créateurs engagés. Du côté des marques, elles avaient besoin de visibilité, et pouvoir se démarquer pour présenter leurs collections. Ce sont ces années de recherches et de rencontres avec plein de professionnels de l’écosystème de la mode éthique qui m’ont convaincus de la nécessité d’agir.

Ecofashion tour 2018 Dressing Responsable light

Thomas : Nos différentes expériences nous ont permis d’avoir une vision holistique de la chaîne de valeurs. Le chemin vers une mode durable passe par le décloisonnement, la reconstitution d’une filière textile transparente et d’innovation, et je pense que notre initiative peut aider à ce que les choses changent.

Quel message souhaiteriez-vous faire passer?

Dans la vie quotidienne, même si on a de bonnes intentions, il est parfois difficile de s’y mettre. On peut se sentir décourager par toutes les actions à mener, le changement d’habitude que cela implique et l’effort à fournir pour y parvenir. Notre partie pris : ne pas être dans la moralisation, mais être là pour soutenir et encourager ces changements qui sont autant de petites victoires.

Notre conseil pour passer à la pratique : commencez par ce qui est le plus simple pour vous. Cela peut-être de faire un tri de votre dressing et d’apporter vos vêtements dans un point de collecte Le Relais, ou de remplacer les après-midi shopping avec les ami.e.s par un cours collectif DIY pour apprendre la couture etc. Rien de très compliqué à mettre en place, ce qui est important est d’initier quelque chose. Les bénéficies que vous en retirerez seront peut-être très personnels comme le fait de vous sentir plus libre car moins encombré.e par tous ces vêtements que vous ne portiez plus. Avec vos amis, c’est l’occasion de partager quelque chose de nouveau avec eux. La démonstration en faisant vaut bien des fois plus que des paroles.

Quels sont vos prochains objectifs?

Nous souhaitons continuer à fédérer et développer l’écosystème, notamment en aidant les marques à accélérer leur développement tout en les aidant à se structurer. Le développement de notre communauté de lecteurs et de marques pour atteindre 100 000 visites/mois et labelliser une centaine de marques au premier semestre 2020. Nous avons également envie de faire évoluer notre festival de mode éthique Happy Wear vers un nouveau format au printemps prochain.

Où peut-on vous retrouver (événements, conférences avant la fin de l’année 2019) ?

La rentrée est très intense, nous sommes ravis d’être présents sur le salon du Made in France (MIF Expo) du 8 au 11 novembre, un salon totalement dédié à la fabrication française. On pourra découvrir sur notre espace les marques Antagony, au Juste, Ebrah et Ecclo ainsi que d’autres marques labellisées.

Pour la fin de l’année, nous co-organisons la Cité des Créateurs, un marché de Noël 100 % éco-responsable à la Recyclerie les 7 et 8 décembre : tout un week-end pour découvrir l’univers de marques engagées et aider le grand public à préparer les cadeaux de Noël dans la joie et la bonne humeur. Nous sélectionnons uniquement des marques engagées et qui ont un véritable impact positif sur l’humain et l’environnement.

Il y en aura pour tous les goûts, pour les grands comme pour les petits.