Bilan carbone


Comprendre pour mieux agir
Produire, c’est polluer. Malgré les engagements éthiques, solidaires et environnementaux qui sont les fondements de N’go, nous avons conscience que notre activité a un impact environnemental. En prenant conscience de notre empreinte sur la planète, nous pourrons alors mettre en place des solutions concrètes pour limiter nos émissions de gaz à effet de serre.

Notre objectif n’est pas de produire plus, mais de produire mieux, dans le respect de la planète et de ses habitants.
Contrer le réchauffement climatique
Le dérèglement climatique est incontestable. L’augmentation du nombre de catastrophes naturelles annuelles, la fonte des glaces et la hausse de la température de la planète en sont le parfait exemple. 2020 a d’ailleurs été l’année la plus chaude observée en France, avec 14° en moyenne. Plus qu’un phénomène observé en France, il s’agit bien d’une tendance planétaire : la Terre se réchauffe !

L’une des principales causes, c’est l'accumulation du dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère qui est fortement liée à l’activité humaine. Elle contribue pour 2/3 de l'augmentation de l'effet de serre. En changeant nos modes de production, nous pouvons limiter l’impact qu’a l’industrie de la mode et ainsi agir pour l’environnement et les hommes.
Contrer le réchauffement climatique
Production de baskets
Pourquoi réaliser cette étude ?
La réalisation d’un bilan carbone nous permet de mesurer l’impact de notre activité sur l’environnement, soit la quantité de CO2 et autres gaz émis.

Pour obtenir un résultat qui soit au plus proche  de la réalité, nous avons parcouru toutes les étapes de la fabrication de nos chaussures en 2019 : de la création des matières premières jusqu’à la livraison au client final, et en passant par la fabrication des chaussures. Nous avons ainsi pris en compte l’ensemble de notre chaîne de production et non uniquement l’activité “contrôlée” par notre entreprise.

Découvrez toute l’étude ici
Au cours de notre évaluation, certaines valeurs n'ont pas été prises en compte, par manque de sources et d'informations fiables. Nous expliquons alors en détail les limites de notre calcul et prévoyons de pallier ce manque d’information lors de notre prochain bilan carbone.
La transparence de nos résultats
Pas de triche, on vous dit tout ! Dans une démarche 100%  transparente, nous avons souhaité publier les résultats de notre étude afin d’expliquer notre démarche et nos axes d’amélioration pour les années à venir.

En ouvrant les yeux sur la réalité de notre production, nous pouvons ainsi trouver des solutions concrètes pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. En somme, produire mieux pour un monde meilleur.

Ce qui ressort de notre étude :

  • En 2019, notre empreinte carbone globale s'élevait à 202 tonnes de CO2 émises, ce qui équivaut à 67 tonnes de CO2e par salarié.
  • Cette étude prend en compte l’entièreté de la chaîne de production (scope 3) : de la matière première à la fabrication de nos paires, en passant par le transport. Nous avons ainsi une vision complète de l’impact de notre activité sur la planète.
  • L'usage de matières premières pour la fabrication de nos baskets représente 58% de notre empreinte carbone. Privilégier l’usage de matériaux éco-conçus reste notre priorité n°1. À terme, toutes nos collections seront fabriquées à partir de matériaux recyclés.
  • L’acheminement des baskets depuis le Vietnam jusqu’en France ne représente que 5% de nos émissions de CO2. Au contraire, la livraison de nos colis en magasin ou chez nos clients finaux représente 11% de CO2e. À noter que depuis 2018, nous avons banni le transport de nos sneakers par voie aérienne.
  • Les déplacements professionnels représentent 12% de nos émissions. Si nous voulons réduire ces émissions, il est indispensable de privilégier l'usage de moyens de transports plus responsables tels que le train et autres transports en commun.
  • Nous sommes fiers de travailler directement avec des fournisseurs engagés dans une démarche RSE qui, comme nous, cherchent à faire avancer la mode de demain.


Découvrez toute l’étude ici